GAGNER UNE MINUTE sur les routes du Cantal Comme ces gens sont prévisibles !

GAGNER UNE MINUTE

Bien que ne croyant pas au principe de la pétition, je vous suggère de signer celle-ci : petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2018N50112.

Et pour la raison simple que les opposants au contournement routier d’Ussel, dans le Cantal, se sentent bien seuls. Cher Michel, on est avec toi et tous les autres. De quoi s’agit-il? En novembre 2017, on apprend qu’un serpent de mer se réveille. De splendides défenseurs de l’intérêt public veulent un contournement du si petit village d’Ussel et ses 500 habitants. L’idéologie de la vitesse, alliée notoire d’appétits plus matériels, veut gagner une minute – soixante secondes, quatre-vingt-dix au plus – sur le trajet entre Aurillac et l’autoroute A75, qui relie à Paris d’un côté et à Montpellier de l’autre. Une minute sur à peu près une heure dix. La mairesse du lieu, Mine Nadine Dufour, n’est pas au courant. Non, on ne lui a rien demandé. Et même, elle ne comprend pas pourquoi l’on veut mettre en dehors du circuit des bagnoles son village, qui n’a pas besoin de cela pour mourir.

Qui pousse ? Le conseiller départemental Didier Achalme, en charge des questions de routes et d’environnement. Dans un dossier semblable, on l’a entendu trémoler : « C’est un dossier structurant […], il ne faudrait pas manquer le coche une fois de plus… » Manquer le coche, qu’ils disent. On appréciera l’argument central pour lancer les travaux : avec le contournement, Ussel ne connaîtrait plus aucun accident. De mémoire locale, il n’y a jamais eu de vrai accident dans le village. Dans cette histoire, tout déconne. Une zone Natura 2000 est menacée par des travaux qui coûteraient entre 5 et 10 millions d’euros, et aux alentours de 20 hectares de bonnes terres agricoles partiraient droit à la benne. Pour mieux comprendre cette absurdité qui n’en est pas une, il faudrait qu’enfin l’on sache comment se répartit la manne. Qui gagne – n’y aurait-il pas des ingénieurs des Ponts, des Eaux et des Forêts dans le tableau ? – à flamber ainsi l’argent public? Et quel rôle, qu’on sait pesant, y joue un Laurent Wauquiez, seigneur féodal de la région ?

F. N.

Charlie Hebdo