Contournement d’Ussel : 2 minutes pour l’être humain motorisé, perpette pour le climat et la biodiversité !

Alertés par un collectif du territoire, les élus régionaux du Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire ont interpellé par courrier Laurent Wauquiez, Président du Conseil Régional à propos du contournement routier d’Ussel, dans le Cantal.

Ce projet, porté par le Département du Cantal, devrait recevoir un apport financier conséquent de la Région par l’intermédiaire du Pacte Cantal. Les élus régionaux RCES demandent à Laurent Wauquiez de ramener les élus de la majorité du Département du Cantal à la raison et de ne pas engager d’argent régional dans ce projet.

D’abord, ce projet routier ne présente qu’un intérêt très limité voire nul. En effet, pour un coût estimé à 5 millions d’€, ce nouveau tronçon routier n’aurait pour objectif affiché que de faire gagner 2 minutes de temps de trajet entre Aurillac et l’A75. Que sont ces 2 minutes face aux enjeux de changement climatique et de pollution de l’air ?

Ensuite, deux des trois tracés envisagés impactent une quinzaine de propriétés agricoles dont un centre équestre, menacent d’artificialiser environ 20 hectares de terres arables et traversent un site Natura 2000 abritant plusieurs espèces protégées. Encore une fois, il parait complètement invraisemblable de détruire des espaces de souveraineté alimentaire, des maisons et les habitats du triton crêté, de la sarcelle d’été ou encore de la gentiane croisette pour que quelques-uns gagnent 2 minutes de temps de trajet. Plusieurs élus locaux y sont d’ailleurs opposés.

Ce projet enfin est tout simplement contraire aux objectifs du projet de SRADDET (schéma régional d’aménagement) voté en mars dernier. C’est ce que rappellent Corinne Morel Darleux, Fabienne Grebert, Fatima Parret, Jean-Charles Kohlhaas dans leur courrier

source : Le rassemblement

date : 22 mai 2019

Étiquettes: