La terre aux paysans

La terre, Premier Outil Du Monde Agricole

Dans le Cantal comme ailleurs, le monde agricole est en souffrance, mais ici plus qu’ailleurs l’attachement à la terre est grand.

Par ailleurs chaque mois, ce sont 4500 hectares de terres arables qui sont artificialisés dans notre pays. On serait en droit d’espérer que les élus du Cantal, département agricole par excellence, aient conscience de cette menace. Ils pourraient apporter un soutien sans faille aux agriculteurs en leur assurant la préservation de leur outil de production. Or on assiste au contraire, avec ce projet de contournement d’Ussel, à un coup sévère porté à l’agriculture locale. Près de 20 propriétaires seraient concernés par l’expropriation. Si la surface totale de terres arables impactées est difficile à préciser (car outre la zone directement recouverte par le goudron il faut aussi prendre en compte les morceaux de parcelles rendus inexploitables par leur fragmentation), on peut toutefois estimer qu’entre 15 et 20 hectares seraient sacrifiés.

Photo tracée cadastre Ussel

Une Injure Faite au Monde Paysan

Ainsi au-delà même de cette amputation de leur outil de production, plusieurs agriculteurs verraient dans la division de la parcelle maîtresse qui reçoit le bâtiment principal, une mise à mal de l’organisation de leur exploitation. Pour les futurs retraités qui voyaient dans la vente ou la mise en fermage de leur entreprise un apport en capital nécessaire à la réalisation de leurs projets post-professionnels, cette déstructuration de leur exploitation représenterait un lourd préjudice. Pour ceux qui, sur plusieurs générations, ont patiemment construit et amélioré leur entreprise en vue de la transmettre à leurs descendants, mettre dans la balance le gain d’une minute en plus ou en moins et le travail de plusieurs vies entières, est une injure faite au monde paysan.

photo papillon sur fleur mauve

Equitation Dans le Bruit et la Fumée

Enfin, le cas du centre équestre d’Ussel, montre l’importance que revêt le cadre environnemental dans l’économie locale. Également les structures en relation avec le tourisme sont lié avec le centre équestre. Tandis que le projet de contournement d’Ussel devait voir le jour, le centre équestre se retrouverait, au sens propre, encerclé par les routes. On imagine sans peine que les touristes qui retiennent le Cantal pour destination veulent des choses précises. Par exemple ils ne veulent pas faire des promenades au bord de voies goudronnées, dans le bruit et la fumée…