Le Projet de Contournement

Novembre 2017

Le Contournement d’Ussel sur la RD926, nourrit l’objectif de désenclavement que mène le conseil départemental du Cantal en partenariat avec La région Auvergne Rhône-Alpes dans le cadre du Pacte pour le Cantal. Il vise à améliorer le temps de parcours, dans de bonnes conditions de sécurité sur cet itinéraire qui permet de relier l’ A75 via les contournements de Roffiac et Saint-Flour situés à proximité du projet.

Il s’agit de réaliser un tracé routier plus direct avec des caractéristiques répondant aux normes en vigueur pour ce type de routes. Le choix de tracé s’appuiera sur l’analyse des différentes contraintes, notamment celles liées à la préservation environnementale et au foncier agricole.

Vue globale
Meymargues

Pour Didier Achalme, conseiller départemental en charge des routes, « ce projet a du sens. C’est la suite logique du contournement de Saint-Flour. Si on améliore d’un côté, il faut avoir une cohérence dans l’aménagement global. A partir du moment où la déviation de Saint-Flour va se mettre en place, il y aura une augmentation de la
circulation et si on ne veut pas créer d’engorgement, il faut anticiper sur l’avenir et fluidifier la circulation ».

Selon lui en effet, « lorsqu’on arrive sur la Planèze, il y a deux points de ralentissement : un dans la traversée d’Ussel limitée à 50 Km/h, où on perd facilement 1 à 2 minutes, et un à Charmensac limité à 70 ».

Et pour avoir « un axe structurant, créer une colonne vertébrale », comme le souhaite Didier Achalme, il faut éliminer ces deux points noirs ».

Journal La Montagne le 12/12/2017

Il assure également que ce contournement sera « une bonne chose pour Ussel et un vrai plus pour la clientèle touristique .
Les résidents et les touristes de passage dans les hébergements du secteur ne seront alors plus gênés par le bruit des poids lourds notamment, mais aussi des voitures ».
Une pollution sonore qui a en effet été démontrée avec le passage de plus de 5.000 véhicules chaque jour.

Et Didier Achalme de conclure : « si on ne traite pas ces sujets aujourd’hui, on ne pourra peut-être plus le faire plus tard. Soyons ambitieux pour le Cantal ».

Si trois avant-projets ont été dessinés, deux seulement ont été retenus, « les deux plus pertinents », selon Didier Achalme.

Ces deux tracés routiers contourneraient Ussel par la droite dans le sens Saint-Flour/Murat, au niveau de Coltines. Une jonction serait alors créée en haut de la côte de Pignou.

Le choix de l’un des deux tracés, d’environ 4 km, sera fait en fonction des résultats des études topographiques, de milieux, de coûts, de préservation du paysage mais aussi des propriétés sur lesquelles sera crée l’itinéraire de contournement.

« Mais, assure Didier Achalme, on restera attentifs à préserver le foncier le plus possible ». Pour l’heure, le coût estimé, « de façon très sommaire », précise Denis Audouard, est de l’ordre de 5 M€ HT

Cadastre
Cadastre 2
Cadastre 3
Meymargues

Schéma de Cohérence Territoriale : SCOT

Objectif prioritaire :

Maintenir le tissu agricole en protégeant le foncier

- 20 hectares artificialisés.

Protéger les paysages et la biodiversité afin de développer une offre touristique d’excellence environnementale.

- Saccage d’une zone de grande qualité, d’intérêt européen, abritant plusieurs espèces sur liste rouge.

Appliquer le principe d’excellence environnementale
dans toutes les décisions prises.

- Nouvel axe routier, non souhaité, pour gagner 1 à 2 minutes.

Soutenir l’installation de panneaux solaires ou thermiques

- 5 à 10 Millions de subventions…