Un contournement dans quel but ?

Le contournement d’Ussel, envisagé sans concertation préalable avec les mairies de Neussargues en pinatelle et de La Chapelle Alagnon, et passant outre la réticence de la Mairie d’Ussel, se veut un moyen efficace de limiter le risque d’accident dans la traversée du village, et de réduire le temps de parcours entre A75 et Aurillac.

Historiquement, la traversée d’Ussel n’a jamais été le théâtre d’un accident routier. Ce fait s’expliquant par la présence de voies spécifiques pour tourner à gauche.

Plus loin la D926 pose le problème du carrefour situé au niveau de Meymargues. Sur l’exemple d’Ussel, la simple mise en place d’une voie « tourne à gauche » permettrait de le sécuriser à moindre coût.

Le gain de temps procuré par le contournement d’Ussel se solderait par quelques dizaines de secondes en moins sur un trajet de plus d’une heure. Aux yeux de la population consultée cet argument est au mieux vide de sens, au pire une provocation. Ils rejettent la théorie du « toujours plus vite » et demandent avant tout que les investissements routiers portent sur le réseau déjà existant afin qu’il soit systématiquement déneigé, gravillonné, qu’il soit entretenu et que les marquages au sol délimitant les voies soient généralisés.